les produits bio - le blog questcequidit

pages : brève, 1, 2, 3, 4,
Aller au contenu

Les régions ont du talent, oui, mais pas les desserts

LECLERC se vante de faire produire ses desserts localement, pour en faire profiter les agriculteurs qui, d'après LECLERC s'en trouvent très bénéficiaire !!!!! Bon comme d'habitude j'ai des doutes, une grande surface qui penserait aux autres avant eux même ? Et qui voudrait nous faire croire qu'elle donne toute sa marge aux paysans et producteurs locaux !!! ce n'est plus un doute à ce stade, mais un gouffre.
Quand vous savez combien gagne un gérant possesseur de son supermarché, mais ce n'est pas la chronique du jour. J'ai donc acheté quelques desserts dans un LECLERC pour voir les étiquettes et faire de petites recherches. Se vanter de produire ses yaourts dans nos régions, et surtout la HAUTE SAVOIE c'est bien et surtout que grâce à Leclerc les producteurs gagnent mieux leur vie. Comment peut on à ce point se foutre du monde et donc de ceux qui achète, bon vous me direz que ceux qui achète on juste à faire comme moi, lire les étiquettes, et surtout ne croire absolument pas la pub ni le marketing.
En réalité, le yaourt de Haute-Savoie avec des fraises de la région, eh bien le lait lui, il vient de partout sauf de Savoie, (lait origine France) déjà l'on a de la chance (sauf mensonge), le lait ne provient plus de pays de l'Est, quant aux fraises, ah ! Alors elles, elles viennent de loin et parcours beaucoup de km, rendez-vous compte qu'elles sont ramassées en France, elles sont envoyées en Italie, oui, pour être transformé en purée, eh oui ! en France l'on ne sait pas faire, nos paysans savoyards quels bourricots alors, il ne savent pas donner un coup de fourchette sur de la fraise pour l'écraser ! quand même !, bref après leur tour d' ITALIE, elles reviennent en purée et là effectivement les fraises se retrouvent dans le yaourt et l'ensemble des contenus qui arrive de partout sauf de la région est bien mis en pots en pays SAVOYARD, puisque le code de l’emballeur est bien situé à ARCHAMPS Haute-Savoie.
il est attribué la note C , mois je donnerais E pour la pollution. À 2,26 € le paquet de 4 pots, soit 3,77 € le kilo, si vous retirez l'emballage, la partie graphisme, la pub (très importante), et le très important coup du transport, France vers Savoie, France vers Italie, Italie vers Savoie, et Savoie vers supermarchés, je ne sais pas combien il reste justement aux paysans de la région, pour leur payer le lait 72%, morceaux et purée de fruits 12% , le sucre 10%, important le sirop de glucose-fructose, ont rajoute de la protéine de lait (le lait collecté doit être payé tellement peu cher qu'il ne possède même pas de protéines) un peu de crème (tien, mais normalement le lait est entier, alors en plus des protéines il me faut ajouter de la crème), « mais alors qu'est-ce qu’il y dans le lait ??? Juste de l'eau !! », il ne faut pas oublier l'amidon modifié de tapioca, et surtout le colorant : anthocyanes, un épaississant : pectines avec du jus de citron, mais pas de la région, de l’arôme !! oui parce que les fruits sont de piètres qualités et certainement au prix le plus bas et vu les voyages et leur transformation en purée ils ne doivent pas avoir beaucoup de goût, un peu de conservateurs : sorbate de potassium, de ferments lactiques. Et tout ça pour le prix de 2,26€ !!!
Attends il y a un truc : voyons qui gagne de l'argent
La marge d'un supermarché est en moyenne de 3% net ils vivent sur la quantité et les produits dérivés. le coef de revente je pense au alentour de 1,66, cela nous met les 4 pots au prix d'achat matière à 1,36 € La pub en général est de 8%, soit 18 cts par lot de 4 pots.
Cela nous fait 4 pots de yaourts pur fruits de la région à un prix de revient moyen de 1,18 € pour Leclerc.
Petit bonus, c'est double marge, puisque la marque est à LECLERC. Détail sur le prix : Le transport du lait aller de France vers la Savoie, les fruits aller de France vers Italie, retour d'Italie vers la Savoie, mise en pots, aller de Savoie en centrale d'achat, de la centrale en supermarché, les 4 pots de 150 g ont vus du pays = 5 transports * 0,093 = 0,465 € de coût transport environ pour nos 4 pots. Les 4 yaourts de 150 g soit 600 g au prix de revient = 1,36 €– 0,465 = 0,895 € pour payer le contenant et le contenu de 4 pots de yaourt pur région Hte Savoie.
Pour aller au bout, le fermier pour son lait insipide sans crème sans protéines devrait toucher 71 cts pour les 4 pots (72% de matière) et pour les fruits (12%) (enfin fruits c'est le terme sur l'étiquette) entre le producteur en France et celui qui à donné le coup de fourchette 11,8 cts à se partager. Est ce que tout ceci est bien pour nos agriculteurs, paysans fermiers, est ce vraiment eux qui sont gagnants, bien sûr que NON, contrairement à ce que la pub de Mr LECLERC annonce, mais bon il insiste sur son côté bon samaritain et les gens un peu moutons sur les bords le croit.
Une chose est sur c'est que le produit est loin d'être écologique, pour du fabriqué sur place je trouve que la matière à beaucoup voyagé et utilisé beaucoup de camions.
Retourner au contenu