la malhonnêteté des huissiers - le blog questcequidit

pages : les brèves 1, 2, 3, 4, commentaires,
pages : brève, 1, 2, 3, 4,
Aller au contenu

Histroire d'huissiers malhonnêtes !!!


Histroire d'huissiers malhonnêtes

Récit d'histoires vraies, un huissier de Béziers reçoit une signification à adresser à une personne concernant un dossier de tribunal, cet huissier de Béziers doit donc remettre le document à la personne indiquée, mais à l'adresse indiquée la personne n'existe pas, pas de boîte lettre, pas de nom sur les portes, pas connu.
Cela ne dérange pas l’huissier qui fait comme si de rien n'était et certifie avoir remis le document, il en va de même pour les autres courriers que le tribunal envoie tel que la convocation et les pièces d'un dossier.
La personne nommée dans cette affaire ne reçoit aucun document aucune pièce puisque cette personne n'est pas domiciliée et n'habite pas à cette adresse, mais ce n'est pas grave pour l'huissier, tout va bien.
La personne nommée ne se présente pas au tribunal et ne peut pas se défendre, elle se retrouve donc condamnée, mais elle ne le sait pas puisque l'huissier continu à signifier à une adresse qui n'existe pas.




Quelques années plus tard, cette même personne reçoit à sa bonne adresse qu'elle a toujours habitée, une signification par un autre huissier lui indiquant qu'elle devait payer une certaine somme suite à sa condamnation.
Devant ce fait la personne cherche des explications et écrits à l'huissier de Béziers pour lui demander les récépissés de retrait des documents la concernant, mais cet huissier de Béziers n'a jamais répondu aux courriers et oui il faut comprendre je pense qu’il ne possède pas les documents il ne peut donc pas répondre à cette personne.
C'est comme cette huissier de vienne dans le 38, qui devait recouvrir la somme de 500 € pour une affaire entre locataires et propriétaires, le débiteur s'acquitte d'une partie de la somme et restait en devoir de la somme de 167 €, il écrit à cette huissier pour lui signifier qu'il doit rentrer pour des soins importants à l'hôpital et qu'il soldera le dossier dès sa sortie, ce débiteur avait appris qu'il avait un cancer et qu'il était urgent de le combattre, il reçoit un retour de Madame L'huissier, lui disant que c'était bien fait s’il avait un cancer, déjà voyez l'état d'esprit de cette personne, et qu'elle s'en fichait qu'il fallait solder le dossier de suite.
Le débiteur ayant d'autres chats à fouetter comme l'on dit s'est occupé de ses soins et un jour en sortant d'une séance pas dans un état l'on va dire en grande forme, il s'arrête pour faire un achat et sa carte bancaire ne passe pas alors qu’il sait très bien que le compte est créditeur, comme c'est un jour de semaine il appelle la personne qui s'occupe des comptes de dépôt qui lui dit que son compte a été saisi.




Lui qui sort d'un traitement lourd contre le cancer et qui apprend qu'il n'a plus d'argent sur son compte alors qu'il n'est pas au courant.
Effectivement de retour chez lui il découvre des courriers dont un qui lui apprend que cette huissier de vienne lui a saisi son compte pour les 167 € qu'il devait, mais en réalité il y avait plus de 500 € sur le compte et pour ceux qui ont déjà eu affaire à ce genre de procédure, en terme de loi il suffit de renvoyer un document indiquant que vous êtes d'accord pour la somme saisie et l'excédent c'est-à-dire ce qui a été saisi en trop vous est de suite restituée.
Mais la malhonnêteté de cette huissier de Vienne, fait qu'elle n'a jamais voulu rendre cet argent, pire lors d'une enquête du service des fraudes elle à la prétendue qu'il s'agissait de ses honoraires de recouvrement.
Que pensez-vous de cette personne qui n'aime pas les cancéreux et qui fait l'on va dire des fausses notes puisqu’en réalité ce qui était du était 167 € et pas un euro de plus.
Ça ne vous rappelle rien, les huissiers de Lyon, pour ceux qui ont connu les deux affaires, ils encaissaient l'argent des débiteurs directement sur leur compte et faisait des faux pour expliquer les manœuvres, bon ces études d'huissier n'existent plus, mais la preuve en est que l'on peut être assermenté et pas honnête du tout.
Retourner au contenu