le gratuit n'est pas gratuit - le blog questcequidit

pages : les brèves 1, 2, 3, 4, commentaires,
pages : brève, 1, 2, 3, 4,
Aller au contenu

le Gratuit n'est jamais ..... !!!


    

Le gratuit n'est jamais gratuit.
    


Voilà bien une chose qui est agaçante, de croire ou de nous faire croire que le gratuit existe.
Non le gratuit n'existe pas, quelqu'un paie, est-ce que vous, vous travaillez gratuitement, non, même lorsque vous êtes bénévoles pour effectuer quelque chose ce n'est pas gratuit, puisque vous êtes forcément rémunérés que ça soit par un salaire ou par une retraite ou un chômage, vous donnez simplement un peu de votre temps.
Un article qui serait gratuit ou à 50 % de sa valeur ça ne peut pas exister, ou alors ce n'est pas la même qualité ni les mêmes ingrédients.




explication :
Petit court de gestion, rassurez-vous je vais faire simple pour tout le monde, une entreprise c'est comme un ménage, il y a des charges fixes, des charges variables et des revenus, c'est simple vous suivez ! je continue, les charges fixes son très simple : le loyer, les assurances, les crédits, l'électricité, le gaz, pour les consommables, et vous avez les charges variables pour les habits, la nourriture, l'essence, et oui la voiture et le crédit de la voiture est une charge fixe, mais si la voiture ne roule pas l'essence est une charge variable, je passe tout ce qui est abonnement loisir qui sont des charges variables, et puis vous avez pour payer ça, les revenus.



Si je dis qu'en charge variable un couple va avoir 500 €, vous rajoutez les charges fixes pour 1000 €, il faut donc avoir un revenu minimum de 1500 €.
Jusque-là je pense que tout le monde suit, vous prenez une entreprise c'est exactement la même chose avec des sommes différentes puisqu’il y a les notes de téléphone, les assurances plus importantes, des locaux plus grands et des salariés qui sont dans les charges fixes puisque les salariés qu'ils soient occupés ou non, ils sont payés, et vous avez le revenu, mais le revenu pour une entreprise ce n'est pas le salaire, c'est le chiffre d'affaires, le chiffre d'affaires il est obtenu en vendant des articles, de la nourriture bref tout ce pouvez imaginer.

Comment fait-on pour connaître le prix de vente d'un article, l'on va faire simple vous prenez le total des charges fixes et des charges variables et vous ramenez ça avec un calcul savant à ce que l'on appelle un coefficient, qui est variable en fonction de ce que vous faites, s'il s'agit de réalisation ou de vente pure.
Lorsque l'on sait et que l'on a compris cela on a compris 80 % de la problématique, une entreprise qui a un total de charges fixes de 60 000 € et un total de charges variables de 15000 €, devra donc avoir un chiffre d'affaires c'est-à-dire un revenu de 75 000 € nets bien sûr, c'est-à-dire une fois les les taxes et impôts payés, cela veut dire qu'en dessous de ce revenu l'entreprise ne vit pas et se retrouve donc en liquidation.




Si, il s'agit l'on va dire qu'une pizzeria, que cette pizzeria pour réaliser une pizza, va avoir un coût de revient des ingrédients, disons de trois euros, plus la main-d'œuvre pour la réaliser, disons un total de 5,50 € le coût de revient de la pizza, la pizzeria va vendre une pizza pour pouvoir faire une marge ce qui permet à la société d'exister et de vivre environ huit euros, ce qui est un prix moyen pour couvrir la totalité de ses frais, cette entreprise va devoir en vendre un certain nombre c'est-à-dire 75 000 divisé par huit soit 9375 pizzas, si l'on part du principe que cette petite activité travaille 290 jours sur une année complète moins les dimanche et 20 jours de congé dans l'année, oui je sais c'est beaucoup moins que l'éducation nationale, il faut donc que cette petite activité vende tous les jours d'ouverture aux minimum 32,30 pizzas soit 33 pizzas par soir d'activité.
La, nous sommes d'accord, il s'agit simplement d'une estimation et d'explication, nous sommes bien d'accord que pour réaliser ceci, notre pizzeria doit avoir tous les jours 33 clients qui payent leur pizza, à ce rythme-là notre petit patron ne fera pas de gros bénéfices, mais il ne coulera, pas il pourra exister, comment en partant de cela une pizzeria va pouvoir me faire une pizza à moitié prix ou une pizza offerte sur 3.




Sur le principe ce n'est pas possible ou alors il faut qu'il multiplie par 1,5 c'est-à-dire qu'il va falloir que notre pizzéria, fasse 50 pizzas par soir, et qu'elle n'en facture que 33, oui, mais pour en faire 50 de pizzas, il faut bien des ingrédients, on a dit 5,50€ de prix de revient, si je fais cadeau de 17 pizzas je fais donc cadeau de 17 fois 5,50 €, mais comment va faire notre pizzéria à la fin du mois si elle fait cadeau de 93,50 €, vous voyez comme il est difficile de faire du gratuit.

Si cette pizzeria veut faire une pizzeria gratuite sur une quantité vendue (disons 1/3 comme c'est la mode) il faut forcément qu'il gagne de l'argent sur celles qu'elle vend, trois pour le prix de deux cela veut dire trois fois 5,50 € divisés par deux 8,25 € cela revient à dire que soit elle vend la pizza sans aucune marge, ce qui ne laisse pas grand-chose pour vivre, soit cette pizzeria pour gagner un peu d'argent va mettre moins d'ingrédients et aura donc un coût de revient un peu inférieur, mais n'aura forcément pas une qualité identique au voisin qui lui, ne fera de gratuit, mais avec plus d'ingrédients ou de meilleure qualité.

En conclusion le gratuit ça n'existe pas, quelqu'un paie, soit l'entreprise travail pratiquement à perte, soit les ingrédients que l'on vous met dans le plat sont d'une qualité médiocre et en plus petite quantité à fin de diminuer le coût de revient du plat lui-même et de pouvoir faire un tout petit bénéfice, pour essayer de continuer d'exister.

Certes une grosse boutique qui joue sur les quantités énormes adoptera exactement la même technique, mais gagnera un peu plus puisque la quantité sera différente.
Retourner au contenu